Goldman Sachs va aller « plus loin que jamais » avec un nouveau projet d'actifs numériques – Bitcoin Busnisess

Goldman Sachs va aller « plus loin que jamais » avec un nouveau projet d'actifs numériques

 – Bitcoin Busnisess

Prise rapide

  • Goldman Sachs a lancé une nouvelle équipe d'actifs numériques
  • Il cherche maintenant quelqu'un pour savoir ce qu'il fera exactement

Goldman Sachs a lancé une nouvelle activité de cryptographie au sein de son incubateur et souhaite aller «plus loin que jamais» avec les actifs numériques, selon une nouvelle offre d'emploi obtenue par The Block.

La nouvelle opération, distincte de son activité de négoce de dérivés de crypto-monnaie, explorera de nouvelles opportunités d'actifs numériques pour la banque, selon une nouvelle offre d'emploi pour un chef de projet d'actifs numériques.

«Les gestionnaires de projet de l'équipe des actifs numériques joueront un rôle essentiel en aidant à définir à la fois la portée et la direction de l'entreprise», a-t-il déclaré. « En bref, nous évoluons et recherchons des personnalités parmi les plus talentueuses au monde pour nous aider à aller plus loin que jamais. »

Bien que les détails de l'offre d'emploi soient rares, les initiés disent que Goldman pourrait lancer quelque chose qui ressemble à JPMCoin, l'actif numérique concurrent de JPMorgan, qui vise à simplifier les transactions internationales entre lui et ses clients grossistes.

Le président-directeur général de Goldman Sachs, David Solomon, a laissé entendre que la société se plongerait davantage dans les ressources numériques dans une interview avec le média français Les Echos. Selon CoinDesk, Solomon a déclaré que Goldman Sachs avait mené des recherches sur les pièces de monnaie stables et la tokenisation des actifs.

Plus précisément, le rôle de responsable de la gestion aiderait à élaborer la feuille de route du projet, en collaborant avec la direction des entreprises couvrant les risques, la conformité et les finances.

La nouvelle unité fait partie de l’équipe Accelerate de Goldman Sachs, selon le mémo. Le nouvel employé (ou les employés) rapporterait à Justin Schmidt, qui dirige l’unité d’actifs numériques de la banque.

Les ambitions de Goldman Sachs sur le marché naissant des actifs numériques remontent à des rumeurs selon lesquelles, pendant le boom du bitcoin de la fin de 2017, il était envisagé de se lancer dans une opération commerciale à part entière liée au bitcoin. Ces ambitions ont finalement échoué, mais à une échelle beaucoup plus petite. Actuellement, la société négocie des contrats à terme non livrables liés à Bitcoin, mais les volumes ont été relativement faibles, selon un porte-parole.

L’offre d’emploi, publiée après la publication de cette histoire, peut être consultée ici.

A noter dans la collection « Pour les Nuls – Vie numérique », la sortie de Bitcoin pour les nuls :« Le Bitcoin est une technologie pair à pair qui fonctionne sans autorité centrale. La gestion des transactions et la création de bitcoins est prise en charge collectivement par le réseau. Le Bitcoin est libre et ouvert. Sa conception est publique, personne ne possède ni ne contrôle Bitcoin et tous peuvent s’y joindre. Grâce à plusieurs de ses propriétés uniques, il rend possible des usages prometteurs qui ne pourraient pas être couverts par les systèmes de paiement précédents. Il permet des paiements électroniques avec, par exemple, un smartphone, des transactions sécurisées par cryptographie et des transferts d’argent rapides et peu onéreux. »Au sommaire Qu’est-ce que le bitcoin ? Se constituer un portefeuille Créer une adresse Bitcoin Vous protéger contre les hackers et sécuriser vos bitcoins Effectuer des transactionsLe bitcoin au-dessus de 10. 000 dollars pour la première fois depuis mars 2018 Après l’annonce du projet Libra de Facebook, les cryptomonnaies connaissent un rebond qui se traduit par l’appréciation du bitcoin. Faut-il avoir peur de Libra, la monnaie virtuelle de Facebook ? Facebook va lancer début 2020 sa propre monnaie virtuelle, qui servira à payer des produits et des services via ses applications. Une révolution qui peut aussi inquiéter. Le cours du bitcoin franchit la barre des 7. 000 dollars Le cours du bitcoin, la principale monnaie virtuelle décentralisée, a franchi ce week-end la barre des 7. 000 dollars, pour la première fois depuis septembre. Japon : Karpelès, baron déchu du bitcoin, condamné à de la prison avec sursis Vendredi, le français Mark Karpelès a été condamné à de la prison avec sursis, soit bien moins que ce que préconisaient les réquisitions. Des bitcoins bientôt vendus dans les bureaux de tabac : « Le buraliste de mon grand-père, ce n’est plus d’actualité » Interrogé mercredi sur Europe 1, Philippe Coy, le président de la Confédération des buralistes estime qu’autoriser les buralistes à vendre des bitcoins est une façon de moderniser ce métier. Chute du Bitcoin : « Je savais que le risque était énorme » Six mois après avoir s’être échangé aux alentours des 20. 000 dollars l’unité, le cours du Bitcoin s’est effondré pour atteindre les 5. 500 dollars. Une chute qui plonge les particuliers qui s’étaient laissé séduire dans l’inconnu avec une question : faut-il revendre ? BITCOIN Le Bitcoin est une monnaie électronique, parfois appelée cryptomonnaie, la plus connue d’entre elles étant la première monnaie électronique au monde véritablement décentralisée. Le Bitcoin est échangé grâce au système de pair à pair (peer-to-peer) avec une distribution appelé la « Blockchain ». Le taux de change du Bitcoin face au dollar américain et d’autres devises majeures, est déterminé selon l’offre et la demande comme pour les autres taux de change. La valeur d’échange du Bitcoin s’est révélée volatile en raison des piques instantanés de forte demande. Cependant, beaucoup voient dans le Bitcoin, comme une valeur refuge par rapport aux devises fiduciaires soutenues par le gouvernement. Le BTC (abréviation du Bitcoin) est activement échangé face aux principales devises mondiales sur des marchés décentralisés. Les Bitcoins sont conservés dans des portefeuilles de Bitcoin, qui dépendent des clés privées et de la cryptographie pour sécuriser ses Bitcoins à une entité ou à un utilisateur spécifique. Par comparaison avec les monnaies mondiales classiques, le Bitcoin reste assez compliqué à utiliser dans des transactions régulières. Mais l’intérêt croissant et les importants investissements mondiaux dans le portefeuille Bitcoin et la technologie Blockchain, ont néanmoins fait que l’achat et la vente de Bitcoin soient beaucoup plus accessibles à l’utilisateur qu’auparavant. En effet, la tolérance croissante des entités gouvernementales a amélioré l’ambiguïté du statut juridique et réglementaire pour le Bitcoin et ses plateformes d’échanges. Vous pouvez trouver l’historique du prix du Bitcoin sur notre graphique et les dernières nouvelles et analyses sur le taux de change de Bitcoin. Obtenez votre guide de trading sur les crypto-monnaiesDécouvrez en quoi les crypto-monnaies bouleversent les catégories d’actifs telles que nous les connaissonsQuelles sont les spécificités des crypto-monnaies et qu’est-ce qui les rend uniques ? Faites la part entre ‘esprits animaux’ et investissements rationnels dans ce marché explosif Téléchargez le guide sur crypto-monnaiesLe Bitcoin intrigue, inquiète et fascine, et depuis quelque temps tous les médias généralistes s’y intéressent. J’ai décidé de faire le point sur cette invention : qu’est ce que les Bitcoins ? Comment ça fonctionne ? Quel sont ses avantages et ses inconvénient. Bitcoin, c’est quoi ? Bitcoin est un système de paiement peer-to-peer. C’est une monnaie virtuelle ne dépendant d’aucune banque centrale et qui permet anonymement de régler des achats en ligne sans taxe et sans intermédiaire. Il est possible d’échanger ses Bitcoins contre d’autres monnaies ce qui en fait une véritable devise monétaire sujet à la spéculation. Stocké dans un portefeuille digital (un simple logiciel), les transactions sont chiffrées : on ne sait pas qui envoie et qui reçoit l’argent ce qui, pour certains, favoriseraient les commerces illicites. D’ailleurs, tout le monde a commencé à parler de Bitcoin lors de la fermeture du site Silk Road, un supermarché de la drogue dans le darknet. Pourtant, Bitcoin n’est pas un concept créer par des mafieux. Il s’agit d’une expérience à l’échelle mondiale… Comment ça fonctionne les bitcoins ? Bitcoin fonctionne avec un logiciel et un protocole qui permet aux utilisateurs d’émettre des bitcoins et de gérer les transactions de façon collective et automatique. Le bon fonctionnement des échanges est garanti par une organisation générale que tout le monde peut examiner, car tout y est public : les protocoles de base, les algorithmes cryptographiques utilisés, les programmes les rendant opérationnels, les données des comptes et les débats des développeurs. Bitcoin se base sur une base de données distribuée: la blockchain. Elle est à voir comme un très très gros livre de comptes qui contient toutes les transactions effectuées. Cette base de donnée est répliquée sur tous les utilisateurs des Bitcoins. La blockchain étant accessible à tous, tout le monde peux voir les transactions. Voici un site pour consulter la blockchain et voir des informations détaillées sur toutes les transactions Bitcoin et les blocs. La monnaie est générée automatiquement par le «minage». Les «mineurs» effectuent des calculs pour le réseau afin de confirmer des transactions. Comme récompense pour leurs services, ils collectent des pourcentages de Bitcoin pour chaque mouvement validé. Comment utiliser Bitcoin ? Pas de panique, l’utilisation des bitcoins est simple. Il est possible de débuter avec Bitcoin sans comprendre les détails techniques. Il suffit de suivre ces quelques étapes:Pour commencer, téléchargez et installez un portefeuille sur votre ordinateur. Le portefeuille est un logiciel qui vous permet d’envoyer et recevoir des bitcoins. Il existe de très nombreuses logiciels portefeuille, selon la façon dont vous souhaitez utiliser Bitcoin. Ils peuvent être installé sous windows, linux, android, Mac…mais aussi en ligne sur un serveur web (attention au piratage ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *