“L’adoption de masse des crypto-paiements se fera dans 3 à 5 ans” – Bénin Echo – Paiement BitPay

“L’adoption de masse des crypto-paiements se fera dans 3 à 5 ans” – Bénin Echo

 – Paiement BitPay

adoption de masse

Le PDG de BitPay, Stephen Pair, a récemment fait miroiter un avenir radieux aux crypto-investisseurs. Selon le dirigeant du fournisseur mondial de service de paiement Bitcoin, l’adoption de masse de la monnaie de Satoshi Nakamoto et de plusieurs autres crypto-actifs se réalisera dans les 3 à 5 ans à venir.

Une adoption de masse en vue

Interrogé sur le potentiel d’un ETF Bitcoin à stimuler une hausse des prix sur le crypto-marché, Pair a fait valoir que ” le lancement d’un fonds indiciel adossé au Bitcoin ” pourrait être non seulement bénéfique au marché, mais que ” l’adoption fera également monter les prix “.

Le PDG de BitPay a révélé qu’une adoption de masse se préparait à l’horizon et que l’utilisation d’une monnaie numérique ou d’une devise basée sur la technologie blockchain sera courante pour réaliser les transactions quotidiennes dans moins d’une demi-décennie.

J’avais l’habitude de dire 10 ans, mais maintenant je pense que c’est plutôt 3 à 5 ans avant qu’on puisse aller dans un restaurant, un établissement de vente au détail, et tout le monde s’attendra à ce que ce magasin puisse accepter un paiement émis sur la  blockchain, a souligné le dirigeant.

Mike Novogratz rejoint Stephen Pair dans ses affirmations

Les déclarations de Stephen Pair font étrangement écho à celles de Mike Novogratz qui a fait connaître que sa conviction de voir une adoption en masse des crypto-monnaies dans cinq à six ans. A la différence de Stephen Pair, Novogratz s’est montré beaucoup moins optimiste et pense que la popularisation des crypto-monnaies auprès du grand public ne se fera pas avant cinq ans.

Vous ne verrez pas d’adoption de masse qu’au moment où l’utilisation des crypto-monnaies ne sera plus considérée comme une expérience nouvelle et cela ne passera que dans cinq à six ans, a ainsi précisé Novogratz.

La réticence des investisseurs à entrer franchement dans la crypto-industrie en raison de l’incertitude réglementaire constitue le principal blocage pour l’utilisation à grande échelle des crypto-monnaies. Selon Hester Peirce, commissaire de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, l’approbation d’un ETF Bitcoin “pourrait prendre 20 ans”, ce qui pourrait davantage décourager les potentiels investisseurs.

L’article BitPay: “L’adoption de masse des crypto-paiements se fera dans 3 à 5 ans” est apparu en premier sur Place Crypto.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l’auteur.

Une révolution a vu le jour dans le système économique mondial et cette révolution a comme nom de crypto monnaie. Contestées aux départs, il n’a fallu que quelques années pour que les cryptos commencent par s’imposer et adoptées dans plusieurs opérations financières. La première d’entre elles à avoir convaincu le cherche, le Bitcoin. nBitcoin, définition et bases d’utilisationnLe Bitcoin aussi abrégé BTC est une monnaie cryptographique ou plus simplement une cryptomonnaie. Il s’agit de manière plus précise d’un système de paiement pair-à-pair créé par un individu ou un groupe de personnes. La crypto à sa fabrication a souffert de quelques contestations à l’image de la G20 qui la considère comme une « crypto-actif » ne pouvant jouer le rôle d’une monnaie. Toutefois, le Bitcoin est accepté aujourd’hui par beaucoup de utilisateurs ainsi que plusieurs systèmes économiques sur la planète. Il n’est pas véritablement nécessaire de appréhender tous les précisions techniques avant de débuter avec le Bitcoin. Dès que vous avez un wallet digital Bitcoin installé sur votre téléphone mobile ou ordinateur, vous bénéficiez d’une adresse Bitcoin pour les transactions. Il ne reste plus qu’à communiquer cette adresse à toute personne susceptible d’effectuer des opérations avec vous.

Le Bitcoin intrigue, inquiète et fascine, et depuis quelque temps tous les réseaux généralistes s’y intéressent. J’ai décidé de faire le point sur cette invention : qu’est ce que les Bitcoins ? Comment ça marche ? Quel sont ses avantages et ses point faible. Bitcoin, c’est quoi ? Bitcoin est un appareil de paiement peer-to-peer. C’est une monnaie virtuelle ne dépendant d’aucune banque centrale et qui permet anonymement de solutionner des en ligne sans taxe et sans intermédiaire. Il est envisageable d’échanger ses Bitcoins contre d’autres monnaies ce qui en fait une véritable devise monétaire sujet à la spéculation. Stocké dans un portefeuille digital ( un simple logiciel ), les opérations sont chiffrées : on ne sait pas qui envoie chez vous et qui reçoit l’argent ce qui, pour certains, favoriseraient les commerces illicites. D’ailleurs, tout le monde a commencé à parler de Bitcoin lors de la fermeture du site Silk Road, un hypermarché de la drogue dans le darknet. Pourtant, Bitcoin n’est pas un concept produire par des mafieux. Il s’agit d’une expérience à l’échelle mondiale… Comment ça fonctionne les btc ? Bitcoin fonctionne avec un logiciel et un protocole qui permet aux personnes d’émettre des btc et de contrôler les transactions de manière collective et automatique. Le bon fonctionnement des partenariats est par une organisation générale que tout le monde peut expertiser, car tout y est public : les conventions de base, les algorithmes cryptographiques employés, les programmes les rendant opérationnels, les stastitiques des comptes et les débats des développeurs. Bitcoin se base sur une base de données distribuée : la chaîne de blocs. elle se trouve être à voir comme un très très gros bouqin de comptes qui a toutes les transactions effectuées. Cette base de donnée est répliquée sur tous les personnes des Bitcoins. La chaîne de blocs étant accessible à tous, tout le monde peux voir les opérations. Voici un site web pour lire la chaîne de blocs et regader des informations détaillées sur toutes les transactions Bitcoin et les blocs. La monnaie est générée automatiquement par le «minage». Les «mineurs» effectuent des calculs pour le réseau afin de des opérations. Comme récompense pour leurs services, ils collectent des pourcentages de Bitcoin pour tout mouvement validé. comment utiliser Bitcoin ? Pas de panique, l’utilisation des btcs est simple. Il est envisageable de commencer avec Bitcoin sans comprendre les renseignements techniques. Il suffit de suivre ces quelques étapes : pour commencer, téléchargez et installez un portefeuille sur votre station de travail. Le portefeuille est un logiciel qui vous permet d’envoyer et recevoir des bitcoins. il existe de très nombreuses logiciels portefeuille, selon la manière dont vous désirez utiliser Bitcoin. Ils peuvent être mis en place sous windows, linux, android, Mac…mais aussi en ligne sur un hébergement web ( attention au piratage ! )

Une mission sur les crypto-monnaies vient d’être confiée au haut fonctionnaire Jean-Pierre Landau, ancien sous-gouverneur de la Banque de France, par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances Bruno Lemaire. Ce dernier l’a présenté hier, lors de ses vœux à la presse, en précisant que cette tâche sera chargée de lui proposer des orientations sur l’évolution de la réglementation pour mieux en maîtriser le développement. L’objectif est aussi de pouvoir empêcher que ces crypto-monnaies – dont le bitcoin est la manifestation la plus incontournable – soient utilisées à des fins d’évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d’activités criminelles ou de terrorisme, a ajouté Bruno Lemaire. « nous voulons une économie cdi : nous refusons les risques de spéculation et les envisageables détournements financiers liés au bitcoin », a-t-il souligné dans son discours en ajoutant qu’il avait demandé que la présidence argentine du G20 se saisisse de cette question. nnLa biographie de Jean-Pierre Landau communiquée par le ministère de l’Economie et des Finances rappelle que ce diplômé de HEC et de Sciences Po est également passé par l’Ecole nationale d’administration ( ENA ). Il fut administrateur pour la France au FMI et à la Banque mondiale à Washington, de 1989 à 93, et directeur général de l’Association française des établissements bancaires en 1999. De 2006 à 2011, sous-gouverneur de la Banque de France, il a été personnage du conseil d’administration de la Banque des règlements internationaux et membre du Forum de fixité financière. nnLe Bitcoin, monnaie virtuelle hautement volatilenEn janvier 2014, Jean-Pierre Landau a notamment signé dans le Financial Times une tribune qui mettait déjà en garde contre la folie du bitcoin, qualifiée de « tulipe du 21ème s. » en référence à l’engouement pour le négoce des tulipes qui a saisi au milieu du 16ème siècle les Pays-Bas ( alors Provinces-Unies ) générant une bulle spéculative autour du prix de ces fleurs. nnLe cours du Bitcoin, hautement volatile, a culminé à seize 500 € ( près de 19 400 dollars ) le 17 décembre dernier et il tourne aujourd’hui autour de 10 000 € contre environ 1 100 euros début avril 2017. Le 9 janvier dernier, l’Autorité des marchés financiers a réagi sur Twitter sur les risques associés au bitcoin après les propos d’une star de la télé-réalité vantant les investissements en bitcoin, à la place d’un site permettant d’en discuter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *