Fondation Tony Hawk ajoutée à la 100 Crypto de Bitpay prenant en charge les organisations à but non lucratif – Paiement BitPay

Fondation Tony Hawk ajoutée à la 100 Crypto de Bitpay prenant en charge les organisations à but non lucratif

 – Paiement BitPay

Le 24 juin, la Fondation Tony Hawk, bien connue des organisations à but non lucratif, a révélé qu'elle acceptait désormais les crypto-monnaies pour les dons via Bitpay. La fondation fondée par le patineur professionnel Tony Hawk a financé 623 projets de skatepark et les gens peuvent désormais faire un don avec BCH et BTC. Avec la dernière collaboration, Bitpay dessert désormais plus de 100 organisations à but non lucratif qui ont traité pour 37 millions de dollars de dons au cours des trois dernières années.

Lisez également: Le Fonds de développement BCH double son objectif après un mois réussi

La Fondation Tony Hawk prend désormais en charge les paiements cryptographiques

Tony Hawk est l'un des skateurs professionnels les plus reconnaissables de tous les temps. L'athlète américain a incité des générations d'enfants et de jeunes adultes à sauter sur un tableau à quatre roues. Hawk a non seulement créé des dizaines de trucs connus à ce jour, mais il a toujours été racontable et drôle dans des films comme Gleaming the Cube et Bone Brigade. Après sa formidable carrière d'inventeur de nouveaux tricks et de pionnier dans l'ère moderne du skateboard vertical, Hawk a créé une organisation à but non lucratif afin que les jeunes puissent continuer cet héritage.

Fondation Tony Hawk ajoutée à la 100 Crypto de Bitpay prenant en charge les organisations à but non lucratif
Les gens peuvent faire un don à la Fondation Tony Hawk ici.

À ce jour, plus de 500 boursiers de la Fondation Tony Hawk (THF) ont ouvert des skateparks et plus de 5 millions de personnes visitent ces parcs chaque année. Cette semaine, l'organisme de bienfaisance a annoncé un partenariat avec Bitpay afin d'accepter les paiements cryptés en BCH et BTC.

«THF est reconnue depuis longtemps pour notre approche novatrice de la construction de communautés et nous sommes ravis d’offrir cette nouvelle façon formidable de soutenir notre travail», a déclaré Miki Vuckovich, directeur exécutif de la Fondation Tony Hawk.

Fondation Tony Hawk ajoutée à la 100 Crypto de Bitpay prenant en charge les organisations à but non lucratif
«Après avoir reçu des milliers de courriels de parents et d’enfants de tous les États-Unis qui n’avaient pas d’endroit sûr et légal pour patiner et, dans certains cas, arrêtés pour avoir patiné sur une propriété publique, Tony Hawk a décidé de créer une fondation qui aurait pour mission de servir ce centre. population. La Fondation Tony Hawk a attribué 9 millions de dollars à la création de skateparks publics. »

Bitpay traite 37 millions de dollars de dons libellés en crypto-devises

Le partenariat avec THF met en évidence le fait que le processeur de paiement crypto-monnaie basé à Atlanta Bitpay prend désormais en charge plus de 100 organisations à but non lucratif. Selon l'entreprise, Bitpay a traité depuis 2017 plus de 37 millions de dollars de dons libellés en crypto-devises. Parmi les organisations caritatives bien connues travaillant avec Bitpay figurent la Wikimedia Foundation, la Electronic Frontier Foundation (EFF), Greenpeace, Heifer International, le Water Project et la Croix-Rouge américaine. Donner des fonds avec crypto peut être fait facilement sur un appareil mobile ou un ordinateur à la maison en moins d’une minute. De plus, les dons BTC ou basés sur BCH peuvent être comptabilisés et vérifiés sur un explorateur de blocs public.

Fondation Tony Hawk ajoutée à la 100 Crypto de Bitpay prenant en charge les organisations à but non lucratif
Organismes à but non lucratif qui acceptent des dons en monnaie numérique via Bitpay.

Après avoir révélé son alliance avec l'association THF, Sonny Singh, directeur commercial de Bitpay, a expliqué que les paiements en blockchain continuaient de grandir, « (Bitpay) enregistre une augmentation des dons de la communauté cryptographique », a poursuivi Singh:

Bitcoin et Bitcoin Cash offrent une option de paiement économique par rapport aux options bancaires traditionnelles dans lesquelles plus d’argent va à la charité plutôt que de payer des frais.

Beaucoup de gens pensent que les crypto-monnaies vont révolutionner le système monétaire, mais en même temps, la philanthropie peut être renforcée en permettant de financer n’importe quel projet du monde entier. Des éléments indispensables et souvent pris pour acquis, comme des écoles et des puits d’eau, peuvent être construits. Et maintenant, les gens peuvent faire un don aux enfants qui souhaitent se rendre pour la première fois en halfpipe ou être le prochain enfant à remporter le 900.

Que pensez-vous de la Tony Hawk Foundation qui accepte les dons de crypto-monnaie? Dites-nous ce que vous pensez de ce sujet dans la section commentaires ci-dessous.


Crédits image: Fondation Tony Hawk, Pixabay et Bitpay.


Maintenant en direct, Markets.Bitcoin.com. Une liste complète en temps réel du marché des crypto-devises. Consultez les prix, les graphiques, les volumes de transactions et plus encore pour les 500 principales crypto-monnaies échangées aujourd'hui.

Tags dans cette histoire

37 millions USD, BCH, bitcoin cash, Bitcoin Core, BitPay, Blockchain, BTC, Organismes de bienfaisance, Dons cryptographiques, Crypto-monnaie, Dons, Greenpeace, Heifer International, Miki Vuckovich, Croix-Rouge nationale, À but non lucratif, Philanthropie, Sonny Singh, Sonny Singh, Fondation Electronic Frontier ( EFF), Le projet sur l’eau, Fondation Tony Hawk, Wikimedia Foundation

Jamie Redman

Jamie Redman est un journaliste spécialisé dans les questions financières qui vit en Floride. Redman est un membre actif de la communauté des crypto-devises depuis 2011. Il se passionne pour le bitcoin, le code source ouvert et les applications décentralisées. Redman a écrit des milliers d'articles pour news.Bitcoin.com sur les protocoles perturbateurs qui se font jour aujourd'hui.

La Blockchain ou bien encore la chaine de blocsnLa chaîne de blocs est l’un des composants clés du rendement du Bitcoin. Il représente en action le grand bouqin service comptable public et partagé du Bitcoin. C’est sur la blockchain que repose tout le réseau du Bitcoin. Elle inclut les différentes opérations officiel de Bitcoin effectuées. C’est une forme de relevé bancaire saine au BTC et retraçant les dernieres nouvelles transactions et permettant de savoir les soldes des portefeuilles. C’est un élément crédible du dispositif de la cryptomonnaie d’autant plus que c’est par des moyens cryptographiques que sont garantis l’ordre chronologique et l’intégrité de la chaine des blocs. La Blockchain assure la sécurité et la fiabilité des transactions faites avec le bitcoin. nLes transactions du BitcoinnLa transaction du BTC n’est rien d’autre que le diffusion de valeur entre divers portefeuilles Bitcoin. elle est généralement incluse dans la chaine de blocs. Chaque transaction est numériquement réalisée par au moyen d’une clé privée qu’on nomme aussi graine. C’est une information secrète conservée au sein des portefeuilles BTC. elle est la preuve mathématique de la provenance d’un propriétaire de wallet digital Bitcoin. La signature est aussi obligatoire pour éviter la falsification des transactions une fois qu’elles sont émises. Les opérations réalisées sont normalement diffusées entre les utilisateurs et font but de la confirmation par le réseau en général 10 minutes après un processus appellé minage. Tout est mis en place pour donner confiance aux utilisateurs de la cryptomonnaie bitcoin. nLe minage du BTCnLe minage est défini comme un équipement de consensus distribué. Il permet de , en insérant dans la chaîne de bloc, les différentes opérations en attente. Le minage joue beaucoup de rôles dans le système du Bitcoin. Entre autres, il offre une sécurité de la neutralité du réseau tout en imposant un ordre chronologique dans la chaine de blocs. Il permet par ailleurs à plusieurs personnes de s’accorder sur l’état du système. Les transactions soumises à la garantie doivent faire partir d’un bloc sujet à des règles cryptographiques sévères et vérifiées par le réseau.

Le Bitcoin intrigue, inquiète et fascine, et depuis quelque temps tous les réseaux généralistes s’y intéressent. J’ai décidé de faire le point sur cette idee : qu’est ce que les Bitcoins ? Comment ça fonctionne ? Quel sont ses avantages et ses désavantage. Bitcoin, c’est quoi ? Bitcoin est un appareil de paiement peer-to-peer. C’est une monnaie virtuelle ne dépendant d’aucune banque centrale et qui permet anonymement de résoudre des en ligne sans taxe et sans intermédiaire. Il est envisageable d’échanger ses Bitcoins contre d’autres monnaies ce qui en fait une véritable devise monétaire sujet à la spéculation. Stocké dans un wallet digital digital ( un simple logiciel ), les opérations sont chiffrées : on ne sait pas qui envoie et qui reçoit l’argent ce qui, pour certains, favoriseraient les établissements illicites. D’ailleurs, tout le monde a commencé à parler de Bitcoin lors de la fermeture de l’application Silk Road, un supermarché de la drogue dans le darknet. Pourtant, Bitcoin n’est pas un concept créer par des mafieux. Il s’agit d’une expérience à l’échelle mondiale… Comment ça marche les bitcoins ? Bitcoin repose sur un software et un protocole qui permet aux usagers d’émettre des bitcoins et de assurer les transactions de façon collective et automatique. Le bon fonctionnement des négoces est par une organisation générale que tout le monde peut examiner, car tout y est public : les conventions de base, les algorithmes cryptographiques employés, les programmes les rendant opérationnels, les informations des comptes et les débats des programmeurs. Bitcoin se base sur une base de données distribuée : la chaîne de bloc. elle est à voir comme un très très gros livre de comptes qui a toutes les transactions faites. Cette base de donnée est répliquée sur tous les usagers des Bitcoins. La chaîne de blocs étant accessible à tous, tout le monde peux voir les transactions. Voici un site pour prendre rendez vous avec la blockchain et appercevoir des informations détaillées sur toutes les transactions Bitcoin et les blocs. La monnaie est générée automatiquement par le «minage». Les «mineurs» effectuent des calculs pour le réseau afin de des opérations. Comme récompense pour leurs services, ils collectent des pourcentages de Bitcoin pour tout mouvement validé. comment utiliser Bitcoin ? Pas de panique, l’utilisation des bitcoins est simple. Il est envisageable de commencer avec Bitcoin sans appréhender les détails techniques. Il suffit d’observer ces quelques phases : tout d’abord, téléchargez et mettez en place un wallet digital sur votre station de travail. Le wallet digital est un logiciel qui vous permet d’envoyer et recevoir des bctoins. il existe de nombreuses logiciels wallet digital, selon la manière dont vous désirez utiliser Bitcoin. Ils peuvent être déployé sous windows, linux, android, Mac…mais aussi en ligne sur un serveur web ( attention au piratage ! )

Une mission sur les cryptomonnaies vient d’être confiée au Jean-Pierre Landau, ancien sous-gouverneur de la Banque de France, par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances Bruno Lemaire. Ce dernier l’a présenté hier, lors de ses vœux à la presse, en précisant que cette mission sera chargée de lui proposer des orientations sur le tweaking de la réglementation pour mieux en maîtriser le développement. L’objectif est aussi de pouvoir empêcher que ces monnaies digitales – dont le bitcoin est la manifestation la plus emblématique – soient utilisées à des minces d’évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d’activités criminelles ou de terrorisme, a ajouté Bruno Lemaire. « nous souhaitons une économie durable : nous refusons les risques de spéculation et les envisageables détournements financiers liés au bitcoin », a-t-il souligné dans son discours en ajoutant qu’il avait demandé que la présidence argentine du G20 se saisisse de cette question. nnLa biographie de Jean-Pierre Landau communiquée par le ministère de l’Economie et des Finances rappelle que ce diplômé de HEC et de Sciences Po est aussi passé par l’Ecole nationale d’administration ( ENA ). Il fut administrateur pour la France au FMI et à la Banque mondiale à Washington, de 1989 à 93, et directeur général de l’Association française des établissements bancaires en 1999. De 2006 à 2011, sous-gouverneur de la Banque de France, il a été membre du conseil d’administration de la Banque des règlements internationaux et personnage du Forum de fixité financière. nnLe Bitcoin, monnaie virtuelle hautement volatilenEn janvier 2014, Jean-Pierre Landau a notamment signé dans le Financial Times une tribune qui mettait déjà en garde contre la folie du btc, qualifiée de « tulipe du 21ème s. » en référence à l’engouement pour le négoce des tulipes qui a saisi au milieu du 16ème s. les Pays-Bas ( alors Provinces-Unies ) générant une bulle spéculative autour du prix de ces fleurs. nnLe cours du Bitcoin, hautement volatile, a culminé à seize 500 euros ( près de 19 400 dollars ) le 17 décembre dernier et il tourne aujourd’hui autour de 10 000 euros contre à peu près 1 100 euros début avril 2017. Le 9 janvier dernier, l’Autorité des marchés financiers a réagi sur Twitter sur les risques associés au bitcoin après les propos d’une vedette de la télé-réalité vantant les placements en bitcoin, en remplacement d’un site permettant d’en discuter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *