Le prix des bitcoins est à son plus bas niveau en 2018: les experts en crypto réfléchissent aux raisons de la baisse de la capitalisation boursière de la crypto, aux attentes pour 2019 et plus – Actualités Bitcoin

Le prix des bitcoins est à son plus bas niveau en 2018: les experts en crypto réfléchissent aux raisons de la baisse de la capitalisation boursière de la crypto, aux attentes pour 2019 et plus

 – Actualités Bitcoin

Cela fait presque un an que le prix du bitcoin a culminé à près de 20 000 dollars (le plus haut de tous les temps). Cependant, l’histoire a pris un tournant cette année et la valeur de bitcoin a chuté à moins de 6 000 dollars en quelques heures le 14 novembre.

La BTC / USD, après avoir négocié dans une fourchette étroite ces dernières semaines, est tombée à 5 188 $ (Coinbase), point bas à 2018 jusqu'à présent, le 15 novembre. De nombreux sceptiques pensent maintenant que la « bulle a éclaté ».

Cela dit, au cours de l’année écoulée, le monde a également connu une croissance phénoménale dans d’autres crypto-monnaies et projets de blockchain. Beaucoup pensent que c’est le moment où développeurs et professionnels de l’industrie se concentrent sur la construction de projets durables, attirant des talents dévoués.

Baisse de la capitalisation totale de la crypto

Oliver Carding, PDG du nouveau site de crypto-monnaie CoinJournal et de Crypto Kaiju, la start-up du secteur du jouet blockchain, a déclaré que la chute de la capitalisation boursière de la crypto ne pouvait être attribuée à une raison particulière.

«Quelques facteurs sont en jeu, notamment la pression réglementaire, l’incertitude générale et les problèmes persistants en matière de sécurité et d’extension. La cause principale est que le marché a été massivement gonflé et entraîné par le battage médiatique de l’année dernière, amenant le marché de la crypto à des niveaux totalement insoutenables », a déclaré Carding. « Même en tenant compte de la spéculation, j’estime que les niveaux de prix actuels sont beaucoup plus révélateurs de la valeur actuelle des crypto-monnaies lorsqu’on envisage des cas d’utilisation ».

Faisant écho à des points de vue similaires, Natalia Karayaneva, PDG de Propy, a déclaré:

«La baisse significative en 2018 pourrait s’expliquer par les courts métrages, les rebonds de la spéculation excessive et les activités douteuses de certains échanges. Il est probable que les prix actuels du marché représentent la valeur réelle des actifs et que les hausses de prix massives de l’année dernière aient été attribuées à des facteurs externes tels que la manipulation du marché. « 

Progrès réalisés au cours de l'année écoulée

Eric Piscini, ancien responsable mondial de la chaîne de chaînes chez Deloitte et actuel directeur général de Citizens Reserve, une start-up technologique qui a récemment dévoilé sa plate-forme de chaîne d'approvisionnement en tant que service, SUKU, estime que les progrès réalisés au cours de l'année écoulée est significatif. Il a ensuite précisé:

«Au cours de l’année écoulée, nous avons constaté que de mauvais acteurs et des projets douteux s’effaçaient, ce qui signifie que le marché de la cryptographie est en train de tout nettoyer. Les gens ne gagneront plus d’argent aussi rapidement et facilement que s’ils s’emploient à créer leur plate-forme et à positionner leur entreprise de manière stratégique. ”

La PDG de Propy, Natalia Karayaneva, a déclaré que la clarté réglementaire accrue dans le monde constituait un progrès essentiel. Ceci, à son tour, a conduit à la vague STO (offre de jetons de sécurité), qui, selon Karayaneva, vise à être «le prochain grand événement de l’année à venir».

«En outre, la SEC a progressé en ce qui concerne ses directives pour les ventes de jetons. Le fait qu'ils aient déclaré qu'Ether n'était pas une sécurité, mais peut-être plus important encore, une clarté réglementaire, brossait un tableau clair de la feuille de route d'Ethereum. Le résultat? Ethereum 2.0, annoncé par Devcon4 plus tôt cette année », a déclaré Karayaneva, ajoutant que les échanges de sécurité crypto-monnaie avaient été approuvés et que les investisseurs institutionnels avaient accepté les crypto-monnaies en tant que nouvelle classe d'actifs au cours de la dernière année.

Selon David Wachsman, PDG et fondateur de Wachsman, le principal avantage de la course haussière de 2017 a été l'afflux massif de talents et de capitaux conduits dans l'espace de la crypto et de la blockchain en raison de sa nouvelle popularité.

«En conséquence, en 2018, nous avons assisté à la compression du cycle émergent de battage technologique, à un passage accéléré vers des protocoles robustes de couche de base et d’évolutivité, et à la création d’entreprises plus matures et génératrices de revenus doublant la blockchain dans une multitude des marchés « , at-il ajouté.

Oliver Carding, co-fondateur de Crypto Kaiju, a souligné les progrès techniques réalisés au cours de l'année écoulée. Il a dit:

«Les implémentations du réseau Lightning ont été lancées et gagnent de plus en plus d’utilisateurs. La norme ERC-721 a été utilisée pour illustrer des cas d’utilisation très intéressants pour les jetons non fongibles dans les jeux qui pourraient à terme devenir le tremplin vers la création d’actifs plus précieux. Alors que beaucoup se sont plaints de la capacité d'Ethereum à rivaliser avec les nouvelles chaînes de blocs, ils ont vraiment prouvé à Devcon qu'ils avaient passé beaucoup de temps à tester et à apprendre, ce qui les plaçait en position de force.

Attentes pour 2019

Eric Piscini est très optimiste pour l'année à venir. Il s'attend à ce que la capitalisation boursière totale triple de son prix actuel, que le secteur devienne plus mature, que ses cadres réglementaires soient plus clairs dans le secteur de la crypto et de la blockchain à travers le monde et qu'il y ait plus de diversité dans cet espace.

« Ce que le secteur a connu ces dernières années servira d'exemple aux investisseurs et aux partenaires, ce qui les aidera à ne pas commettre les mêmes erreurs que celles commises dans le passé », a-t-il ajouté.

«De plus, nous verrons un changement de mentalité autour du statu quo de l’industrie. Par exemple, les banques ne disparaîtront pas l'année prochaine, les gouvernements et les États resteront encore quelques décennies, et les intermédiaires ne sont pas tous mauvais. Au cours de la prochaine année, je considère que le secteur se concentre davantage sur ce que nous pouvons changer que sur ce qui est irréaliste. « 

Carding pense que 2019 sera «une année plus stable pour les crypto-monnaies» et s’attend à ce que l’incertitude réglementaire soit résolue, ce qui ouvrirait la porte à des entreprises intéressées mais réticentes à s’impliquer auparavant avec la crypto-monnaie et la blockchain.

«Je m'attends à ce que les principales crypto-monnaies progressent tant au niveau de la chaîne que de la couche 2, améliorant ainsi leur utilité et réduisant le besoin en altcoins, dont le nombre devrait diminuer considérablement au cours des 12 prochains mois. En termes de prix, je suis dans l’espace depuis plus de 5 ans et je ne pouvais pas l’appeler. J'espère que, à mesure que les cas d'utilisation et la capacité augmentent, l'adoption augmente également », a-t-il ajouté.

Karayaneva considère que l'année 2019 est entièrement consacrée à la symbolisation des actifs ou à l'année des OCT, et a déclaré:

«Contrairement aux autres technologies naissantes, la technologie de la blockchain est très bien développée et prête à gérer une variété de cas d'utilisation. 2019 concernerait uniquement la tokénisation des actifs ou l'année des STO, et je suis un ardent défenseur de la tokénisation des actifs immobiliers. Je pense qu'en 2019, nous aurons au moins 10 propriétés générant des revenus emblématiques et stables. ”

Wachsman a déclaré que l'année prochaine verrait des applications de qualité grand public déployées bien au-delà des frontières traditionnelles de l'écosystème cryptographique et des principales institutions de services financiers entrant en production avec une infrastructure de blockchain éprouvée.

La Blockchain ou aussi la chaine de blocsnLa chaîne de blocs est l’un des composants clés du rendement du Bitcoin. Il représente en effet le grand bouqin service comptable public et partagé du Bitcoin. C’est sur la chaîne de blocs que repose tout le réseau du Bitcoin. Elle comporte les différentes opérations de qualité de Bitcoin réalisées. C’est une forme de relevé bancaire saine au BTC et retraçant les toutes nouvelles transactions et permettant de connaître les périodes de soldes des portefeuilles. C’est un élément fiable du dispositif de la cryptomonnaie encore plus que c’est par des moyens cryptographiques que sont assurés l’ordre chronologique et l’intégrité de la chaine des blocs. La Blockchain garantit la sécurité et la sûreté des opérations faites avec le bitcoin. nLes opérations du BitcoinnLa transaction du BTC n’est rien d’autre que le diffusion de valeur entre différents portefeuilles Bitcoin. elle se trouve être en général incluse dans la chaine de blocs. Chaque transaction est numériquement signée au moyen d’une clé privée qu’on nomme aussi graine. C’est une information secrète maintenue au sein des portefeuilles BTC. elle se trouve être la preuve mathématique de la provenance d’un propriétaire de wallet digital Bitcoin. La signature est également nécessaire pour éviter la falsification des transactions une fois qu’elles sont émises. Les opérations réalisées sont normalement diffusées entre les personnes et font objet de la garantie par le réseau en général 10 minutes après un procédé appellé minage. Tout est mis en place pour conférer confiance aux usagers de la cryptomonnaie bitcoin. nLe minage du BTCnLe minage est défini comme un système de consensus distribué. Il permet de confirmer, en insérant dans la chaîne de blocs, les différentes transactions en attente. Le minage joue de nombreux métiers dans le système du Bitcoin. Entre autres, il offre une protection de la neutralité du réseau tout en impressionnant un ordre chronologique dans la chaine de blocs. Il permet par ailleurs à plusieurs usagers de s’harmoniser sur l’état du dispositif. Les transactions soumises à la garantie doivent faire partir d’un bloc sujet à des règles cryptographiques sévères et vérifiées par le réseau.

Le Bitcoin est une monnaie électronique, dans certains cas appelée cryptomonnaie, la plus connue d’entre elles étant la première monnaie électronique au monde extrêmement décentralisée. Le Bitcoin est échangé grâce au système de pair à pair ( peer-to-peer ) avec une commercialisation nommé la « Blockchain ». Le taux de change du Bitcoin face au dollar américain et d’autres devises majeures, est est établi selon l’offre et la demande comme pour les autres taux de change. La valeur de partages du Bitcoin s’est révélée volatile à cause des piques instantanés de forte demande. Cependant, beaucoup voient dans le Bitcoin, comme une valeur refuge par rapport aux devises fiduciaires soutenues par le gouvernement. Le BTC ( le diminutif du Bitcoin ) est activement échangé face aux principales devises mondiales sur des marchés décentralisés. Les Bitcoins sont conservés dans des portefeuilles de Bitcoin, qui dépendent des clés privées et de la cryptographie pour protéger ses Bitcoins à une entité ou à un usager particulier. Par comparaison avec les monnaies mondiales classiques, le Bitcoin reste assez complexe à utiliser dans des transactions fréquentes. Mais l’intérêt croissant et les importants investissements mondiaux dans le portefeuille Bitcoin et l’innovation Blockchain, ont néanmoins fait que l’achat et l’acte de vente de Bitcoin soient beaucoup plus accessibles à le client qu’auparavant. En action, la compréhension croissante des entités gouvernementales a amélioré l’ambiguïté du statut juridique et réglementaire pour le Bitcoin et ses plateformes d’échanges. Vous pouvez trouver l’historique du prix du Bitcoin sur notre graphique et les dernières nouvelles et études sur le taux de change de Bitcoin. Obtenez votre guide de trading sur les crypto-monnaiesDécouvrez en quoi les crypto-monnaies bouleversent les catégories d’actifs telles que nous les connaissonsQuelles sont les spécificités des monnaies digitales et qu’est-ce qui les rend uniques ? Faites la part entre ’esprits animaux’ et investissements rationnels dans ce marché explosif Téléchargez le guide sur cryptomonnaies

Le Bitcoin intrigue, inquiète et fascine, et depuis quelque temps tous les médias généralistes s’y intéressent. J’ai décidé de faire le point sur cette idee : qu’est ce que les Bitcoins ? Comment ça marche ? Quel sont ses avantages et ses point faible. Bitcoin, c’est quoi ? Bitcoin est un système de paiement peer-to-peer. C’est une monnaie virtuelle ne dépendant d’aucune banque centrale et qui permet anonymement de solutionner des en ligne sans taxe et sans intermédiaire. Il est envisageable d’échanger ses Bitcoins contre d’autres monnaies ce qui en fait une véritable devise monétaire sujet à la spéculation. Stocké dans un portefeuille web ( un simple software ), les transactions sont chiffrées : on ne sait pas qui envoie et qui reçoit l’argent ce qui, pour certains, favoriseraient les commerces illicites. D’ailleurs, tout le monde a commencé à parler de Bitcoin lors de la fermeture de l’application Silk Road, un hypermarché de la drogue dans le darknet. Pourtant, Bitcoin n’est pas un concept produire par des mafieux. Il s’agit d’une compétence à l’échelle mondiale… Comment ça fonctionne les bctoins ? Bitcoin repose sur un logiciel et un protocole qui permet aux utilisateurs d’émettre des bitcoins et de contrôler les opérations de manière collective et automatique. Le bon fonctionnement des négoces est garanti par une organisation générale que tout le monde peut examiner, car tout y est public : les protocoles de base, les algorithmes cryptographiques utilisés, les programmes les rendant compétents, les informations des comptes et les débats des développeurs. Bitcoin se base sur une base de données distribuée : la chaîne de bloc. elle se trouve être à voir comme un très très gros livre de comptes qui contient toutes les opérations réalisées. Cette base de caractéristique est répliquée sur tous les personnes des Bitcoins. La blockchain étant accessible à tous, tout le monde peux voir les transactions. Voici un site web pour lire la chaîne de blocs et appercevoir des informations détaillées sur toutes les transactions Bitcoin et les blocs. La monnaie est générée automatiquement par le «minage». Les «mineurs» effectuent des calculs pour le réseau afin de des opérations. Comme récompense pour leurs services, ils collectent des pourcentages de Bitcoin pour chaque mouvement validé. informative sur comment profiter pleinement d’ Bitcoin ? Pas de panique, l’utilisation des btcs est simple. Il est envisageable de débuter avec Bitcoin sans appréhender les détails techniques. Il suffit de se conformer à ces quelques phases : en premier lieu, téléchargez et mettez en place un wallet digital sur votre station de travail. Le wallet digital est un software qui vous permet d’envoyer et recevoir des btcs. il y a de nombreuses logiciels wallet digital, selon la façon dont vous voulez utiliser Bitcoin. Ils peuvent être mis en place sous windows, linux, android, Mac…mais aussi en ligne sur un serveur digitale ( attention au piratage ! )

Une mission sur les crypto-monnaies vient d’être confiée au haut fonctionnaire Jean-Pierre Landau, ancien sous-gouverneur de la Banque de France, par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances Bruno Lemaire. Ce dernier l’a présenté hier, lors de ses vœux à la presse, en précisant que cette tâche sera chargée de lui proposer des orientations sur la progression de la réglementation pour mieux en maîtriser le développement. L’objectif est aussi de pouvoir empêcher que ces crypto-monnaies – dont le bitcoin est la manifestation la plus incontournable – soient utilisées à des minces d’évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d’activités criminelles ou de terrorisme, a ajouté Bruno Lemaire. « nous voulons une économie durable : nous refusons les risques de spéculation et les possibles détournements financiers liés au bitcoin », a-t-il souligné dans son discours en ajoutant qu’il avait demandé que la présidence argentine du G20 se saisisse de cette question. nnLa biographie de Jean-Pierre Landau communiquée par le ministère de l’Economie et des Finances rappelle que ce diplômé de HEC et de Sciences Po est aussi passé par l’Ecole nationale d’administration ( ENA ). Il fut administrateur pour la France au FMI et à la Banque mondiale à Washington, de 1989 à 93, et directeur général de l’Association française des institutions bancaires en 1999. De 2006 à 2011, sous-gouverneur de la Banque de France, il a été membre du conseil d’administration de la Banque des règlements internationaux et personnage du Forum de stabilité financière. nnLe Bitcoin, monnaie virtuelle hautement volatilenEn janvier 2014, Jean-Pierre Landau a notamment signé dans le Financial Times une tribune qui mettait déjà en garde contre la folie de la cryptomonnaie bitcoin, qualifiée de « tulipe du 21ème siècle » en référence à l’engouement pour le négoce des tulipes qui a saisi au milieu du 16ème siècle les Pays-Bas ( alors Provinces-Unies ) générant une bulle spéculative autour du prix de ces fleurs. nnLe cours du Bitcoin, hautement volatile, a culminé à 16 500 euros ( près de 19 400 dollars ) le 17 décembre dernier et il tourne aujourd’hui autour de dix-mille € contre à peu près 1 100 € début avril 2017. Le neuf janvier dernier, l’Autorité des marchés financiers a réagi sur Twitter sur les risques associés au bitcoin après les propos d’une star de la télé-réalité vantant les placements en bitcoin, à la place d’un site permettant d’en discuter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *