Peter Schiff Lambasted Over Lazy Bitcoin Prix Tweet Erreur – Actualités Bitcoin

Peter Schiff Lambasted Over Lazy Bitcoin Prix Tweet Erreur

 – Actualités Bitcoin

Peter Schiff n'a pas peur de ne pas aimer Bitcoin. En fait, il parle de la crypto-monnaie presque autant qu'il parle de son métal jaune brillant préféré.

Pour les partisans de Bitcoin, de nombreux tweets de Peter Schiff sont amusants, d’autant plus qu’il ne voit pas que presque tous les arguments qu’il avance au sujet de l’or sont pertinents pour Bitcoin. Cependant, son dernier discours anti-Bitcoin est spécial – notamment parce qu'il semble avoir compris les chiffres utilisés pour expliquer son propos.

Hé, Peter, D'où tirez-vous ce prix Bitcoin?

Dans un tweet posté plus tôt dans la journée, le célèbre stockeur d'or Peter Schiff a de nouveau souligné les vertus de l'or aux dépens de Bitcoin. Sentant clairement que la récente hausse des prix du métal était suffisante, il a fait valoir que depuis une date apparemment choisie au hasard, le 19 juin, Bitcoin a eu toutes les chances de surperformer l’or mais ne l’a pas encore fait.

Il a fait valoir que Bitcoin avait reçu une presse favorable, ainsi qu'un climat macro-économique favorable permettant aux investisseurs de privilégier les valeurs refuges, mais que le prix du Bitcoin était « en baisse de 15% ». Seulement, ça n’a pas été le cas. Il était en fait inférieur au prix actuel d’environ 11 595 $ à la date apparemment aléatoire de Peter. Le prix du bitcoin était inférieur de 2 000 dollars à celui du 19 juin par rapport à aujourd'hui.

Naturellement, les défenseurs du principal actif numérique ont rapidement expliqué le cas de Gold Bug concernant son choix de date apparemment aléatoire. Francis Pouliot, un Bitcoiner de longue date, a tenté de mettre les choses au clair pour l'or en affirmant:

«Vous mentez, monsieur. Le nombre de bitcoins a augmenté de 2 000 dollars la pièce depuis le 19 juin. ”

Un autre répondant, @mattunchi, a donné à Schiff le bénéfice du doute et a présumé qu'il voulait dire qu'il avait chuté de 15% par rapport à son dernier sommet. Toutefois, compte tenu de la performance des prix de Bitcoin pendant le reste de l'année par rapport à l'or, l'actif qui génère les gains les plus importants pour les investisseurs est évident. L'utilisateur de Twitter a répondu à Schiff:

« Oui, il a chuté de 15% après une hausse de 200% »

Schiff a finalement répondu à un autre commentaire de son Tweet pour indiquer qu'il avait voulu que le «19» se réfère à l'année, pas à la date du mois de juin. Il voulait vraiment dire que Bitcoin avait chuté de 15% par rapport à son récent sommet annuel d'environ 14 000 dollars.

Cependant, nous voudrions vous renvoyer une fois de plus à la réponse ci-dessus de l'utilisateur Twitter @mattunchi. Bitcoin a balayé le sol avec de l’or en termes de bénéfices pour ses détenteurs au cours des huit derniers mois. Ensuite, comparez l’actif de ces huit dernières années…

Oui, il est maintenant tombé en deçà de son sommet annuel à un moment où l'or est proche du sien, mais compte tenu du fait que l'or possède une immense capitalisation boursière de plus de 8 000 milliards de dollars et que Bitcoin se situe dans les centaines de milliards, avec le fait que l'or a été utilisé pour stocker de la valeur pendant des milliers d’années et Bitcoin n’a que dix ans, ce qui rend les comparaisons comme celle de Peter ridicules. En termes de qualités qui les rendent utilisables comme argent, les deux offrent des qualités similaires. Sinon, ils sont complètement différents.

La comparaison des deux pourcentages d’augmentation par rapport à une date bien choisie n’ajoute rien au débat plus vaste sur le besoin d’argent dur dans un monde où le gouvernement dévalue régulièrement ses devises – un sujet qui passionne beaucoup Peter Schiff. Au lieu de cela, cela ressemble encore à de la boue égoïste tirée par un insecte doré qui a de plus en plus peur d’être prise du mauvais côté de l’histoire.

Lecture connexe: Malgré la narration «Gold 2.0» de Bitcoin, la corrélation à long terme avec l'or reste floue

Featured Image from Shutterstock.

La Blockchain ou bien encore la chaine de blocsnLa chaîne de blocs est l’un des éléments clés du fonctionnement du Bitcoin. Il représente en action le grand livre chargé de comptabilité public et partagé du Bitcoin. C’est sur la chaîne de bloc que repose tout le réseau du Bitcoin. Elle inclut les différentes opérations officiel de Bitcoin réalisées. C’est une forme de relevé bancaire nettoyée au BTC et retraçant les toutes nouvelles opérations et permettant de connaître les périodes de soldes des portefeuilles. C’est un élément fiable du fonctionnement de la cryptomonnaie encore plus que c’est par des moyens cryptographiques que sont assurés l’ordre chronologique et l’intégrité de la chaine des blocs. La Blockchain garantit la sécurité et la sécurité des transactions faites avec le bitcoin. nLes transactions du BitcoinnLa transaction du BTC n’est rien d’autre que le transmission de valeur entre divers portefeuilles Bitcoin. elle se trouve être en règle générale incluse dans la chaine de blocs. Chaque transaction est numériquement signée au moyen d’une clé privée qu’on nomme aussi graine. C’est une information secrète conservée au sein des portefeuilles BTC. elle se trouve être la preuve mathématique de la provenance d’un propriétaire de wallet digital Bitcoin. La signature est également obligatoire pour éviter la falsification des transactions une fois qu’elles sont émises. Les opérations effectuées sont en principe diffusées entre les usagers et font objet de la confirmation par le réseau en général 10 minutes après un dispositif nommé minage. Tout est mis en place pour conférer confiance aux usagers de la cryptomonnaie bitcoin. nLe minage du BTCnLe minage est défini comme un système de consensus distribué. Il permet de , en insérant dans la blockchain, les différentes opérations en attente. Le minage joue une multitude de rôles dans le système du Bitcoin. Entre autres, il offre une protection de la neutralité du réseau tout en imposant un ordre chronologique dans la chaine de blocs. Il permet par ailleurs à plusieurs utilisateurs de s’accorder sur l’état du fonctionnement. Les opérations soumises à la garantie doivent faire partir d’un bloc sujet à des règles cryptographiques strictes et vérifiées par le réseau.

Le Bitcoin est une monnaie électronique, dans certains cas appelée cryptomonnaie, la plus connue d’entre elles étant la première monnaie électronique au monde très décentralisée. Le Bitcoin est échangé grâce au système de pair à pair ( peer-to-peer ) avec une commercialisation appelé la « Blockchain ». Le taux de change du Bitcoin face au dollar américain et d’autres devises majeures, est déterminé selon l’offre et la demande comme pour les autres taux de change. La valeur de partages du Bitcoin s’est révélée volatile à cause des piques instantanés de forte demande. Cependant, beaucoup voient dans le Bitcoin, comme une valeur refuge par rapport aux devises fiduciaires soutenues par le gouvernement. Le BTC ( abréviation du Bitcoin ) est activement échangé face aux principales devises mondiales sur des marchés décentralisés. Les Bitcoins sont conservés dans des portefeuilles de Bitcoin, qui dépendent des clés privées et de la cryptographie pour surveiller ses Bitcoins à une entité ou à un usager particulier. Par comparaison avec les monnaies mondiales classiques, le Bitcoin reste assez compliqué à utiliser dans des opérations régulières. Mais l’intérêt croissant et les importants investissements mondiaux dans le portefeuille Bitcoin et la technologie Blockchain, ont néanmoins fait que l’achat et la vente de Bitcoin soient beaucoup plus accessibles à le client qu’auparavant. En action, la tolérance grandissante des entités gouvernementales a amélioré l’ambiguïté du statut juridique et obligatoire pour le Bitcoin et ses plateformes d’échanges. Vous pouvez trouver l’historique du prix du Bitcoin sur notre graphique et les dernières nouvelles et études sur le taux de change de Bitcoin. Obtenez votre guide de trading sur les crypto-monnaiesDécouvrez en quoi les monnaies digitales bouleversent les catégories d’actifs telles que nous les connaissonsQuelles sont les spécificités des crypto-monnaies et qu’est-ce qui les rend uniques ? Faites la part entre ’esprits animaux’ et investissements scientifiques dans ce marché explosif Téléchargez le guide sur monnaies digitales

Le Bitcoin intrigue, inquiète et fascine, et depuis quelque temps tous les réseaux généralistes s’y intéressent. J’ai décidé de faire le point sur cette invention : qu’est ce que les Bitcoins ? Comment ça marche ? Quel sont ses atouts et ses désavantage. Bitcoin, c’est quoi ? Bitcoin est un équipement de paiement peer-to-peer. C’est une monnaie virtuelle ne dépendant d’aucune banque centrale et qui permet anonymement de solutionner des achats en ligne sans taxe et sans intermédiaire. Il est possible d’échanger ses Bitcoins contre d’autres monnaies ce qui en fait une véritable devise monétaire sujet à la spéculation. Stocké dans un wallet digital digital ( un simple software ), les transactions sont chiffrées : on ne sait pas qui envoie chez vous et qui reçoit l’argent ce qui, pour certains, favoriseraient les commerces illicites. D’ailleurs, tout le monde a commencé à parler de Bitcoin lors de la serrure de notre plateforme Silk Road, un hypermarché de la drogue dans le darknet. Pourtant, Bitcoin n’est pas un concept produire par des mafieux. Il s’agit d’une aptitude à l’échelle mondiale… Comment ça fonctionne les btc ? Bitcoin consiste en un software et un protocole qui permet aux personnes d’émettre des btcs et de contrôler les transactions de manière collective et automatique. Le bon fonctionnement des négoces est par une organisation générale que tout le monde peut examiner, car tout y est public : les conventions de base, les algorithmes cryptographiques employés, les programmes les rendant compétents, les stastitiques des comptes et les débats des développeurs. Bitcoin se base sur une base de données distribuée : la chaîne de blocs. elle se trouve être à voir comme un très très gros bouqin de comptes qui a toutes les opérations effectuées. Cette base de caractéristique est répliquée sur tous les personnes des Bitcoins. La chaîne de blocs étant accessible à tous, tout le monde peux voir les opérations. Voici un site internet pour voir la blockchain et appercevoir des infos détaillées sur toutes les opérations Bitcoin et les blocs. La monnaie est générée automatiquement par le «minage». Les «mineurs» effectuent des analyses pour le réseau afin de des opérations. Comme récompense pour leurs services, ils collectent des pourcentages de Bitcoin pour tout mouvement validé. informative sur de quelle façon profiter pleinement d’ Bitcoin ? Pas de panique, l’utilisation des btc est simple. Il est possible de commencer avec Bitcoin sans comprendre les précisions techniques. Il suffit d’observer ces quelques phases : pour commencer, téléchargez et mettez en place un portefeuille sur votre ordinateur. Le portefeuille est un software qui vous permet d’envoyer et recevoir des btcs. il y a de très nombreuses logiciels wallet digital, selon la façon dont vous souhaitez utiliser Bitcoin. Ils peuvent être installé sous windows, linux, android, Mac…mais aussi en ligne sur un serveur web ( attention au piratage ! )

Une mission sur les monnaies digitales vient d’être confiée au Jean-Pierre Landau, ancien sous-gouverneur de la Banque de France, par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances Bruno Lemaire. Ce dernier l’a présenté hier, lors de ses vœux à la presse, en précisant que cette tâche sera chargée de lui proposer des orientations sur le tweaking de la réglementation pour mieux en maîtriser le développement. L’objectif est aussi de pouvoir empêcher que ces crypto-monnaies – dont le bitcoin est la manifestation la plus incontournable – soient utilisées à des fins d’évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d’activités criminelles ou de terrorisme, a ajouté Bruno Lemaire. « nous voulons une économie durable : nous refusons les risques de spéculation et les possibles détournements financiers liés au bitcoin », a-t-il souligné dans son discours en ajoutant qu’il avait demandé que la présidence argentine du G20 se saisisse de cette question. nnLa biographie de Jean-Pierre Landau communiquée par le ministère de l’Economie et des Finances rappelle que ce diplômé de HEC et de Sciences Po est aussi passé par l’Ecole nationale d’administration ( ENA ). Il fut administrateur pour la France au FMI et à la Banque internationale à Washington, de 1989 à 93, et directeur général de l’Association française des institutions bancaires en 1999. De 2006 à 2011, sous-gouverneur de la Banque de France, il a été personnage du conseil d’administration de la Banque des règlements internationaux et personnage du Forum de fixité financière. nnLe Bitcoin, monnaie virtuelle hautement volatilenEn janvier 2014, Jean-Pierre Landau a notamment signé dans le Financial Times une tribune qui mettait déjà en garde contre la folie du bitcoin, qualifiée de « tulipe du 21ème siècle » en référence à l’engouement pour le négoce des tulipes qui a saisi au milieu du 16ème siècle les Pays-Bas ( alors Provinces-Unies ) générant une bulle spéculative autour du prix de ces fleurs. nnLe cours du Bitcoin, hautement volatile, a culminé à 16 500 euros ( près de 19 400 dollars ) le 17 décembre dernier et il tourne aujourd’hui autour de dix-mille € contre à peu près 1 100 € début avril 2017. Le 9 janvier dernier, l’Autorité des marchés financiers a réagi sur Twitter sur les risques associés au bitcoin après les propos d’une star de la télé-réalité vantant les investissements en bitcoin, à la place d’un site permettant d’en négocier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *