BitPay Bitcoin Wallet Review: Copay – Paiement BitPay

BitPay Bitcoin Wallet Review: Copay

 – Paiement BitPay

Attention: Copay a apparemment un problème qui a conduit à de multiples signalements de fonds manquants. Le portefeuille doit être considéré comme non sécurisé jusqu'à ce que le problème soit résolu. Voir la fin de cet article pour plus de détails.


BitPay, basé à Atlanta, a été créé en tant que service de paiement crypto-monnaie en 2011. À une époque où de nombreuses entreprises se faisaient concurrence pour être les premières dans leur secteur à implémenter Bitcoin, ce qui entraînait souvent des ruées des ventes, la passerelle de paiement de BitPay facilitait l'accès du service. accepter Bitcoin. BitPay a également été l'un des premiers services de paiement à autoriser la conversion automatique d'un pourcentage spécifié de BTC reçues en fiat.

La commodité et la fiabilité de BitPay à une époque où les entreprises souhaitaient expérimenter Bitcoin, mais avaient du mal à l’appliquer, ont fait de ce dernier un service populaire et imité. L’écosystème Bitcoin a radicalement changé depuis 2011, et les entreprises soucieuses de Bitcoin ont largement implémenté leurs propres solutions de paiement (ne serait-ce que pour économiser les frais de 1% que BitPay facture pour chaque transaction traitée plus de 30 par mois).

La chronologie de BitPay

Calendrier Bitpay

Événements importants dans l'histoire de BitPay extraits de la page À propos de la société

Trois événements importants sont absents de la chronologie ci-dessus:

  1. L'attaque de phishing dirigée contre Stephen Pair, le PDG de BitPay, en septembre 2015, dans laquelle 5 000 BTC ont été perdus.
  2. La résiliation de la carte de débit prépayée de BitPay par Visa en janvier 2018. Cela découle de la rupture des liens de la société de carte de crédit avec WaveCrest, un intermédiaire bancaire facilitant la création de plusieurs cartes de paiement à financement crypté.
  3. Le support de BitPay pour la fourche dure SegWit2x, qui a finalement échoué politiquement et techniquement du milieu à la fin de 2017. Ce dernier point revêt une importance particulière dans toute discussion sur le portefeuille de BitPay.

Le portefeuille BitPay / Copay

BitPay a lancé son portefeuille Copay à la mi-2015. C’est un portefeuille léger (vérification de paiement simple ou SPV), ce qui signifie qu’il ne télécharge pas la chaîne de blocs Bitcoin complète à des fins de vérification. Au lieu de cela, il s’appuie sur des serveurs tiers pour obtenir des informations.

Les portefeuilles légers consomment beaucoup moins de ressources système, mais ils sont moins sécurisés (en théorie) et plus centralisés. Ils ne permettent pas de prendre en charge le réseau Bitcoin.

Caractéristiques de Copay

Plateformes multiples

Copay est disponible pour les appareils mobiles (iOS, Android, Windows Phone) et les ordinateurs de bureau (Windows, Linux, Mac).

Support de la plateforme

Comptes multiples

Copay permet la création de plusieurs comptes dans un même portefeuille. Vous pouvez créer des comptes séparés pour une utilisation professionnelle et personnelle, par exemple.

comptes multiples

Portefeuille HD

Copay est un portefeuille HD (déterministe hiérarchique). C’est une façon élégante de dire que vous sauvegardez votre portefeuille en enregistrant et en stockant une série aléatoire de mots appelée phrase clé. Cette phrase clé vous permet de générer un très grand nombre de clés et d’adresses privées.

Cela est également plus pratique que la sauvegarde d'un fichier numérique, car votre phrase d'origine peut être enregistrée dans un format physique durable (tel que l'acier).

Support multi-signature

Copay permet la création de comptes à signatures multiples. De tels comptes ne peuvent dépenser de l'argent qu'avec l'approbation de plusieurs parties. Ceci est utile pour créer l'équivalent Bitcoin des comptes bancaires conjoints. Les dépenses nécessitent l'autorisation de toutes les parties ou d'un certain nombre de parties, en fonction de la configuration du portefeuille.

Projet open-source

Le code portefeuille et serveur de Copay est public. Cela permet à toute partie intéressée d'inspecter, de réviser et d'améliorer le code, conduisant à un portefeuille beaucoup plus fiable que ceux contenant du code à source fermée (la plupart des portefeuilles multiples, par exemple).

Interface utilisateur propre

Copay a une interface utilisateur attrayante et intuitive. Il affiche les prix dans 150 devises différentes et prend en charge plusieurs langues.

Copay UI

Support de portefeuille matériel

Les versions Chrome du portefeuille Copay permettent l'intégration avec un portefeuille matériel, le moyen le plus sûr et le plus pratique de protéger les clés privées qui contrôlent vos pièces.

Support de monnaie

Copay prend actuellement en charge Bitcoin et Bitcoin Cash.


Plusieurs portefeuilles, tels qu'Electrum, présentent les sept caractéristiques ci-dessus et bien plus encore. Qu'est-ce qui rend Copay spécial? Auparavant, nous aurions pu citer les installations de Copay dans les portefeuilles pour les achats de pièces, mais elles ne sont plus disponibles après le retrait du support de Visa. BitPay cherche à établir un partenariat similaire avec un autre service de paiement au moment de la rédaction.

L’intégration du portefeuille Copay aux services BitPay est probablement son principal argument de vente. Par exemple, le portefeuille vérifiera l’adresse d’un commerçant à l’aide du service BitPay, ce qui peut éviter les paiements mal dirigés. Il existe de nombreux marchands de ce type. C’est donc une fonction utile pour ceux qui ne vérifient pas régulièrement (ou de manière obsessionnelle) les adresses de paiement.

Inconvénients de Copay

Du point de vue technique et conceptuel, Copay semble solide. Cependant, la malheureuse incursion de BitPay dans la politique du Bitcoin a considérablement endommagé la confiance dans son portefeuille. Copay a été rayé de la liste des portefeuilles de confiance de Bitcoin.org pour avoir approuvé la fourche rigide de BTC1 en tant que «vrai Bitcoin». La fourchette dure de BTC1 a finalement échoué pour des raisons politiques et techniques.

Le fait que BitPay ait conseillé aux utilisateurs de son portefeuille (serveur) de passer au code précipité, non testé et dont l'activation a finalement échoué, est pour le moins gênant.

Il a également été fait état à plusieurs reprises d'un problème entraînant des fonds manquants (2) (3). Il s’agit d’un problème extrêmement grave pour tout portefeuille, dont la fonction première est de stocker de la valeur en toute sécurité.

Conclusion: Copay est-il un bon portefeuille?

Si nous ne regardions que ses caractéristiques, Copay serait un choix solide pour un portefeuille. Cependant, il existe aujourd'hui des alternatives offrant des fonctionnalités similaires sans la politique qui accompagne Copay. En outre, jusqu’à ce que le problème des fonds manquants soit résolu, il est difficile de recommander Copay comme un choix solide.

Étant donné que BitPay est considéré comme un vétéran de l'écosystème Bitcoin, il permettra probablement de résoudre ces problèmes dans un proche avenir. Jusque-là, utilisez Copay avec prudence et certainement pas pour de grosses sommes d'argent.

Copay

Avantages

  • Interface utilisateur propre et élégante
  • Disponible sur la plupart des plateformes
  • Compatibilité Multisig

Les inconvénients

  • Problème de fonds manquants
  • Pas de support altcoin


La Blockchain ou aussi la chaine de blocsnLa chaîne de blocs est l’un des éléments clés du rendement du Bitcoin. Il représente en effet le grand livre comptable public et partagé du Bitcoin. C’est sur la chaîne de blocs que repose tout le réseau du Bitcoin. Elle inclut les différentes opérations de qualité de Bitcoin réalisées. C’est une forme de relevé bancaire saine au BTC et retraçant les dernieres nouvelles opérations et permettant de connaître les soldes d’été ou d’hiver des portefeuilles. C’est un élément fiable du système de la cryptomonnaie d’autant plus que c’est par des moyens cryptographiques que sont garantis l’ordre chronologique et l’intégrité de la chaine des blocs. La Blockchain garantit la sécurité et la fiabilité des transactions faites avec le bitcoin. nLes opérations du BitcoinnLa transaction du BTC n’est rien d’autre que le transmission de valeur entre divers portefeuilles Bitcoin. elle est en général incluse dans la chaine de blocs. Chaque transaction est numériquement signée au moyen d’une clé privée qu’on appelle aussi graine. C’est une information secrète préservée au sein des portefeuilles BTC. elle est la preuve mathématique de la provenance d’un propriétaire de wallet digital Bitcoin. La signature est aussi obligatoire pour éviter la falsification des transactions une fois qu’elles sont émises. Les opérations faites sont normalement diffusées entre les utilisateurs et font but de la certitude par le réseau généralement 10 minutes après un dispositif appellé minage. Tout est mis en place pour donner confiance aux personnes du bitcoin. nLe minage du BTCnLe minage est défini comme un appareil de consensus distribué. Il permet de , en insérant dans la blockchain, les différentes transactions en attente. Le minage joue beaucoup de rôles dans le système du Bitcoin. Entre autres, il offre une protection de la neutralité du réseau tout en impressionnant un ordre chronologique dans la chaine de blocs. Il permet par ailleurs à plusieurs usagers de s’associer sur l’état du dispositif. Les opérations soumises à la certitude doivent faire partir d’un bloc sujet à des règles cryptographiques strictes et vérifiées par le réseau.

Le Bitcoin intrigue, inquiète et fascine, et depuis quelque temps tous les réseaux généralistes s’y intéressent. J’ai décidé de faire le point sur cette idee : qu’est ce que les Bitcoins ? Comment ça fonctionne ? Quel sont ses avantages et ses désavantage. Bitcoin, c’est quoi ? Bitcoin est un appareil de paiement peer-to-peer. C’est une monnaie virtuelle ne dépendant d’aucune banque centrale et qui permet anonymement de solutionner des en ligne sans taxe et sans intermédiaire. Il est possible d’échanger ses Bitcoins contre d’autres monnaies ce qui en fait une véritable devise monétaire sujet à la spéculation. Stocké dans un portefeuille digital ( un simple software ), les opérations sont chiffrées : on ne sait pas qui envoie et qui reçoit l’argent ce qui, pour certains, favoriseraient les commerces illicites. D’ailleurs, tout le monde a commencé à parler de Bitcoin lors de la serrure de l’application Silk Road, un hypermarché de la drogue dans le darknet. Pourtant, Bitcoin n’est pas un concept créer par des mafieux. Il s’agit d’une expérience à l’échelle mondiale… Comment ça marche les btc ? Bitcoin consiste en un software et un protocole qui permet aux usagers d’émettre des bctoins et de assurer les opérations de façon collective et automatique. Le bon fonctionnement des négoces est par une organisation générale que tout le monde peut expertiser, car tout y est public : les protocoles de base, les algorithmes cryptographiques utilisés, les programmes les rendant compétents, les données des comptes et les débats des développeurs. Bitcoin se base sur une base de données distribuée : la chaîne de blocs. elle est à voir comme un très très gros bouqin de comptes qui a toutes les transactions faites. Cette base de donnée est répliquée sur tous les usagers des Bitcoins. La chaîne de blocs étant accessible à tous, tout le monde peux voir les opérations. Voici un site web pour prendre rendez vous avec la blockchain et voir des informations détaillées sur toutes les transactions Bitcoin et les blocs. La monnaie est générée automatiquement par le «minage». Les «mineurs» effectuent des analyses pour le réseau afin de confirmer des opérations. Comme rétribution pour leurs services, ils collectent des pourcentages de Bitcoin pour tout mouvement validé. informative sur de quelle manière profiter pleinement d’ Bitcoin ? Pas de panique, l’utilisation des btc est simple. Il est envisageable de débuter avec Bitcoin sans comprendre les renseignements techniques. Il suffit d’observer ces quelques étapes : dans un premier temps, téléchargez et installez un portefeuille sur votre station de travail. Le wallet digital est un logiciel qui vous permet d’envoyer et recevoir des btc. il existe de très nombreuses logiciels wallet digital, selon la manière dont vous désirez utiliser Bitcoin. Ils peuvent être déployé sous windows, linux, android, Mac…mais aussi en ligne sur un serveur digitale ( attention au piratage ! )

Une tâche sur les crypto-monnaies vient d’être confiée au Jean-Pierre Landau, ancien sous-gouverneur de la Banque de France, par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances Bruno Lemaire. Ce dernier l’a présenté hier, lors de ses vœux à la presse, en précisant que cette mission sera chargée de lui proposer des orientations sur l’évolution de la réglementation pour mieux en maîtriser le développement. L’objectif est aussi de pouvoir empêcher que ces cryptomonnaies – dont le bitcoin est la manifestation la plus emblématique – soient utilisées à des fins d’évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d’activités criminelles ou de terrorisme, a ajouté Bruno Lemaire. « nous souhaitons une économie stable : nous refusons les risques de spéculation et les possibles détournements financiers liés au bitcoin », a-t-il souligné dans son discours en ajoutant qu’il avait demandé que la présidence argentine du G20 se saisisse de cette question. nnLa biographie de Jean-Pierre Landau communiquée par le ministère de l’Economie et des Finances rappelle que ce diplômé de HEC et de Sciences Po est également passé par l’Ecole nationale d’administration ( ENA ). Il fut administrateur pour la France au FMI et à la Banque mondiale à Washington, de 1989 à 93, et directeur général de l’Association française des institutions bancaires en 1999. De 2006 à 2011, sous-gouverneur de la Banque de France, il a été membre du conseil d’administration de la Banque des règlements internationaux et personnage du Forum de fixité financière. nnLe Bitcoin, monnaie virtuelle hautement volatilenEn janvier 2014, Jean-Pierre Landau a notamment signé dans le Financial Times une tribune qui mettait déjà en garde contre la folie de la cryptomonnaie bitcoin, qualifiée de « tulipe du 21ème siècle » en référence à l’engouement pour le négoce des tulipes qui a saisi au milieu du 16ème s. les Pays-Bas ( alors Provinces-Unies ) générant une bulle spéculative autour du prix de ces fleurs. nnLe cours du Bitcoin, hautement volatile, a culminé à seize 500 € ( près de 19 400 dollars ) le 17 décembre dernier et il tourne aujourd’hui autour de 10 000 euros contre à peu près 1 100 euros début avril 2017. Le 9 janvier dernier, l’Autorité des marchés financiers a réagi sur Twitter sur les risques associés au bitcoin après les propos d’une vedette de la télé-réalité vantant les investissements en bitcoin, au profit d’un site permettant d’en discuter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *